Sélectionner une page

POURRIS GATES – Vendredi 15 Octobre et Samedi 16 Octobre à 21H00

Antoinette

Durée: 1H35min / Comédie
De Nicolas Cuche
Avec Gérard Jugnot, Camille Lou, Artus

Le film fait partie de la Sélection Officielle de l’Alpe d’Huez 2021

Paresseux, capricieux, fêtards, les trois enfants de l’homme d’affaires Francis Bartek ne font rien de leur vie, à part dépenser l’argent que leur père a durement gagné. Lassé par leur comportement, celui-ci leur fait croire qu’ils sont totalement ruinés, les forçant ainsi à faire l’impensable: travailler !

Vidéos

Casting

GÉRARD JUGNOT

C’est sur les bancs du lycée que Gérard Jugnot rencontre Christian Clavier, Thierry Lhermitte et Michel Blanc. Avec eux, il forme la troupe comique du Splendid et signe plusieurs pièces dont Ma tête est malade, Je vais craquer et Amour, coquillages et crustacés, qui deviendra au cinéma Les Bronzés. Parallèlement à son activité scénique, l’acteur collectionne les petits rôles dans Que la fête commence (1975) et Le Juge et l’Assassin (1976), tous deux réalisés par Bertrand Tavernier, ou encore dans Le Locataire (id.) de Roman Polanski. Bientôt porté par le succès des Bronzés (1978-1979), et du Père Noël est une ordure (1982), Gérard Jugnot devient le fidèle partenaire de Daniel Auteuil dans Les Héros n’ont pas froid aux oreilles (1979) et Pour cent briques t’as plus rien… (1982), ainsi que de Thierry Lhermitte dans La Fiancée qui venait du froid (1983), Les Rois du gag (1985) et Trafic d’influence (1999). Plébiscité pour sa composition hargneuse du collaborateur Ramirez dans Papy fait de la résistance (1983), il aime à balader son physique de « Français moyen » dans bon nombre de comédies comme Pinot simple flic (1984) ou encore Scout toujours (1985), qui marquent également ses débuts à la mise en scène.

CAMILLE LOU

De son vrai nom Camille Houssière, cette fille de musicien est introduite très tôt au chant et au violon. À 18 ans, elle se lance dans la chanson sous le pseudonyme de Jimmie, et sort un album solo intitulé « La Grande Aventure ». C’est par la musique, son premier amour, que la jeune femme fait ses premiers pas en tant qu’actrice, empruntant cette fois le nom de Camille Lou. En effet, sa passion pour le chant l’amène à participer à 1789 : les Amants de la Bastille, prêtant sa voix et ses traits à Olympe, et formant un couple sur les planches avec Louis Delort. Par la suite, Dove Attia la choisit de nouveau pour interpréter Guenièvre dans sa comédie musicale La Légende du Roi Arthur, en 2014. Des planches aux studios de tournage, Camille Lou interprète une infirmière pour le film Marché Noir d’Emmanuel Fricero, et apparaît dans Zone Franche aux côtés de Gilles Lelouche et Jamel Debbouze.

MOURIR PEUT ATTENDRE – Vendredi 29 Octobre et Samedi 30 Octobre à 21H00

Antoinette

Durée: 2h43min / Action
De Cary Joji Fukunaga
Avec Daniel Craig, Rami Malek, Léa Seydoux

Dans MOURIR PEUT ATTENDRE, Bond a quitté les services secrets et coule des jours heureux en Jamaïque. Mais sa tranquillité est de courte durée car son vieil ami Felix Leiter de la CIA débarque pour solliciter son aide : il s’agit de sauver un scientifique qui vient d’être kidnappé. Mais la mission se révèle bien plus dangereuse que prévu et Bond se retrouve aux trousses d’un mystérieux ennemi détenant de redoutables armes technologiques…

Vidéos

Casting

DANIEL CRAIG

Daniel Craig découvre très jeune le théâtre avec la compagnie du Liverpool Everyman. Il n’a pas encore vingt ans quand il part s’installer à Londres pour rejoindre le National Youth Theatre. Sa carrière d’acteur décolle en 1996 grâce à ses prestations télévisuelles dans Kiss and tell, The Fortune and misfortunes of Moll Flanders et la minisérie Our friends in the north avec Christopher Eccleston. S’orientant vers le cinéma, il s’illustre dans Saint-Ex (1997), un biopic retraçant la vie de l’écrivain et aviateur Saint-Exupéry, puis interprète un sculpteur du Zimbabwe aux côtés de Charles Berling dans le drame Berlin Niagara (id.). Habitué des récompenses, il remporte le British Performing Award lors du Festival d’Edimbourg 1998 pour son interprétation de petit malfrat dans Love is the devil de John Maybury, ainsi que le British Independent Film Award du Meilleur acteur pour Some voices de Simon Cellan Jones en 2000. Il avait auparavant déjà été nommé pour sa prestation de soldat anglais dans La Tranchée (1999) de William Boyd.

RAMI MALEK

D’origine égyptienne, Rami Said Malek grandit à Los Angeles avec son frère jumeau, Sami, avant de déménager dans l’Indiana pour suivre des études d’arts à l’université́ d’Evansville. Le comédien en herbe commence sa carrière dans de petits théâtres régionaux avant de retourner à L.A. où il décroche son premier rôle dans la série Gilmore Girls dès sa première audition. Cette même année 2004, il interprète l’une des voix du jeu vidéo « Halo 2 », puis obtient un rôle de prisonnier irakien dans la série Over There. On peut aussi l’apercevoir dans Medium où il incarne un prisonnier schizophrène, mais c’est grâce à Kenny, son premier véritable personnage récurrent, dans La Guerre à la maison, qu’il se fait connaître du public et qu’il fait découvrir ses talents de comique. Parallèlement, le public le découvre pour la première fois au cinéma, en 2006, dans la peau d’un pharaon momifié dans La Nuit au musée (2006), puis, après l’arrêt de la sitcom, il retrouve Ben Stiller pour la suite du film en 2009, après avoir quitté le sitcom « La Guerre à la maison ». N’abandonnant pas le théâtre pour autant, il remonte sur scène en 2007 dans la pièce « The Credeaux Canvas » de Keith Bunin. Il retourne cependant à la télévision en 2010 dans la dernière saison de 24 Heures Chrono, puis avec la mini-série sur la Seconde Guerre mondiale L’Enfer du Pacifique.

LA PAT PATROUILLE – Vendredi 05 Novembre à 14H00 et 21H00

Antoinette

Durée: 1h26min / Animation
De Cal Brunker
Avec Valentina, Joan Faggianelli, Iain Armitage

La Pat’ Patrouille part en mission pour sa première grande aventure au cinéma ! Près de chez eux, leur plus grand rival, Monsieur Hellinger, devient le maire d’ Aventureville et commence à semer le trouble. C’est à Ryder et les chiens intrépides de la Pat’ Patrouille de plonger dans l’action pour l’arrêter. Tandis que l’un de nos héros se voit confronté à son passé dans cette nouvelle ville, l’équipe va trouver une nouvelle alliée : Liberty, une teckel futée et pleine d’énergie. Équipée de gadgets inédits et de nouveaux équipements, la Pat’ Patrouille va voler au secours des citoyens d’Aventureville. Aucune mission n’est trop dure car la Pat’ Patrouille assure !

Vidéos

DÉLICIEUX – Samedi 06 Novembre à 21H00

Antoinette

Durée: 1h53min / Comédie
De Eric Besnard
Avec Grégory Gadebois, Isabelle Carré, Benjamin Lavernhe

A l’aube de la Révolution Française, Pierre Manceron, cuisinier audacieux mais orgueilleux, est limogé par son maître le duc de Chamfort. La rencontre d’une femme étonnante, qui souhaite apprendre l’art culinaire à ses côtés, lui redonne confiance en lui et le pousse à s’émanciper de sa condition de domestique pour entreprendre sa propre révolution. Ensemble, ils vont inventer un lieu de plaisir et de partage ouvert à tous : le premier restaurant. Une idée qui leur vaudra clients… et ennemis.

Vidéos

Casting

GRÉGORY GADEBOIS

Grégory Gadebois débute sa carrière de comédien sur les planches en suivant des cours au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Il réussit ensuite à intégrer la Comédie Française à partir de 2006. Dès le début des années 2000, Gadebois est attiré par le septième art. Il décroche quelques seconds rôles qui lui permettent de faire partie du grand écran. Sa première apparition se fait en 2001 avec le film de Jérôme Bonnell, Le Chignon d’Olga. Il interprète deux ans plus tard le personnage d’un policier dans La Blessure de Nicolas Klotz. À partir de ce film, l’acteur devient sollicité pour les films policiers et particulièrement pour les rôles de flics ou de chefs. On le retrouve par exemple, en 2005, dans le film d’Yves Angelo, Les Ames grises, ou dans la peau d’un policier de nuit dans L’Ecole pour tous (2006) d’Eric Rochant. Ses multiples rôles dans l’univers théâtral le préparent pour ses prestations historiques dans le cinéma. L’acteur apparaît, en effet, dans des films comme D’Artagnan et les trois mousquetaires (2005) de Pierre Aknine, dans lequel il joue le rôle de Porthos, aux côtés d’Emmanuelle Béart et Vincent Elbaz, ou encore dans le téléfilm Cyrano de Bergerac (TV) où il interprète Ragueneau. L’acteur enchaîne en 2008 avec deux films policiers : Go Fast d’Olivier Van Hoofstadt et MR 73 d’Olivier Marchal. Il change ensuite de tonalité avec un rôle dans une comédie de Jean-Michel Ribes intitulée Musée haut, musée bas (id.), dans laquelle il partage l’écran avec un brillant quatuor composé de Michel Blanc, Victoria Abril, Pierre Arditi et Josiane Balasko.

ISABELLE CARRÉ

Fille d’un designer et d’une secrétaire, la jeune Isabelle Carré prend des cours pour devenir danseuse. Si elle doit bientôt renoncer à son ambition, cette expérience lui donne le goût de la scène. Multipliant alors les cours de théâtre, la jeune comédienne, qui voue une admiration sans bornes à Romy Schneider, choisit pour ses auditions un passage de César et Rosalie. En 1988, pour son premier rôle au cinéma, Isabelle Carré est la fille de Daniel Auteuil dans Romuald et Juliette de Coline Serreau. Deux ans plus tard, elle est celle de Catherine Deneuve dans La Reine blanche de Jean-Loup Hubert. Mais c’est grâce à son rôle d’étudiante dans Beau fixe de Christian Vincent que l’actrice est remarquée en 1992 – elle obtient d’ailleurs pour ce film la première de ses 3 nominations au César du Meilleur espoir féminin. Enchaînant les projets sur les planches (elle reçoit d’ailleurs le Prix Arletty en 1993), elle décroche des rôles secondaires dans de grands films en costumes (Le Hussard sur le toit, Beaumarchais l’insolent). En 1997, le visage angélique d’Isabelle Carré est de tous les plans dans La Femme défendue, tourné en caméra subjective par Philippe Harel – une performance qui lui vaut notamment le Prix Romy Schneider. De plus en plus sollicitée, l’actrice participe à la « fantaisie » de Jeanne Labrune dans Ca ira mieux demain (2000) et campe une mère junkie dans Mercredi folle journée (2001). Cependant, c’est son émouvante composition d’amoureuse atteinte de la maladie d’Alzheimer dans Se souvenir des belles choses de Zabou Breitman qui lui apporte la consécration en 2002.

BAC NORD – Samedi 20 Novembre à 21H00 et Dimanche 21 Novembre à 17H00

Antoinette

Durée: 1h44min / Thriller
De Cédric Jimenez
Avec Gilles Lellouche, François Civil, Karim Leklou

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Le film est présenté hors-compétition au Festival de Cannes 2021

2012. Les quartiers Nord de Marseille détiennent un triste record : la zone au taux de criminalité le plus élevé de France. Poussée par sa hiérarchie, la BAC Nord, brigade de terrain, cherche sans cesse à améliorer ses résultats. Dans un secteur à haut risque, les flics adaptent leurs méthodes, franchissant parfois la ligne jaune. Jusqu’au jour où le système judiciaire se retourne contre eux…

Vidéos

Casting

GILLES LELLOUCHE

Diplômé du Cours Florent, Gilles Lellouche débute sa carrière dans le cinéma comme réalisateur de courts métrages (2 minutes 36 de bonheur (1996), Pourkoi… passkeu (2001), ce dernier faisant partie du programme Zéro un produit par Luc Besson). Elaborant de nombreux clips musicaux – pour Dany Brillant, Pascal Obispo et MC Solaar – avec son ami Tristan Aurouet, il multiplie également les petits rôles à l’écran (Les Soeurs Hamlet, Folle d’elle, Ma femme est une actrice, etc.) jusqu’à sa rencontre avec Guillaume Canet. Ce dernier le dirigera dans ses films Mon idole (2002) et Ne le dis à personne (2006), et Gilles Lellouche lui rendra la pareille en lui confiant le rôle principal de son premier long métrage Narco (2004). A partir de 2005, l’acteur-cinéaste devient un habitué des comédies romantiques, jouant les losers dans Ma vie en l’air ou les machos au coeur tendre On va s’aimer, et donnant la réplique à Marie Gillain dans Ma vie n’est pas une comédie romantique (2007). Il aime aussi à composer des personnages nettement moins sympathiques comme l’enseignant aigri de Ma place au soleil (2007), l’un des malfrats de La Chambre des morts (id.) ou le maraîcher gaffeur de Paris (2008). Gilles Lellouche compte également à son actif trois films retraçant l’odyssée criminelle de gangsters français : Le Dernier gang en 2007, Sans arme, ni haine, ni violence l’année suivante et le premier volet du diptyque consacré à Jacques Mesrine, L’Instinct de mort de Jean-Francois Richet.

FRANÇOIS CIVIL

François Civil se passionne très tôt pour la comédie et intègre le studio Le Magasin où il étudie le théâtre. Le jeune homme décroche un premier petit rôle au cinéma à 16 ans dans la comédie Le Cactus avec Clovis Cornillac (2005). Après quelques petits passages à la télévision (P.J., Louis la brocante), François révèle l’étendue de son talent dans Soit je meurs, soit je vais mieux en 2008. Il y incarne Martial, un adolescent ayant du mal à s’intégrer après un déménagement et qui se rapproche de jumelles marginales qui vont l’entraîner dans des expériences aussi inquiétantes qu’excitantes. Le comédien est pré-nommé au César du Meilleur espoir masculin 2009 pour sa performance. La carrière de François Civil est désormais lancée et le voilà dans le grand bain. Il enchaîne les projets sur le grand et le petit écran ; on le voit notamment dans Trop La Classe !, Enquêtes réservées, Nos résistances, Une pure affaire ou La stratégie de la poussette. En 2010, il fait la connaissance d’Igor Gotesman pour lequel il tourne le court-métrage Five. Les deux artistes deviendront amis. Le jeune comédien continue son ascension et se fait remarquer ensuite dans Elles aux côtés de Juliette Binoche et Anaïs Demoustier. Autant à l’aise dans le registre comique que dramatique, il s’illustre ensuite dans Macadam Baby dans lequel il campe un écrivain en herbe qui va s’enticher d’une jeune femme qui va lui attirer des soucis. Il brille également en donnant la réplique à Pierre Niney dans le programme court Casting(s) où il retrouve son complice Igor Gotesman.

ALINE – Vendredi 03 Décembre et Samedi 04 Décembre à 21H00

Antoinette

Durée: 2h03min / Biopic
De Valérie Lemercier
Avec Valérie Lemercier, Sylvain Marcel, Danielle Fichaud

Le film est présenté hors-compétition au Festival de Cannes 2021.

Québec, fin des années 60, Sylvette et Anglomard accueillent leur 14ème enfant : Aline. Dans la famille Dieu, la musique est reine et quand Aline grandit on lui découvre un don, elle a une voix en or. Lorsqu’il entend cette voix, le producteur de musique Guy-Claude n’a plus qu’une idée en tête… faire d’Aline la plus grande chanteuse au monde. Epaulée par sa famille et guidée par l’expérience puis l’amour naissant de Guy-Claude, ils vont ensemble écrire les pages d’un destin hors du commun.

Vidéos

Casting

VALÉRIE LEMERCIER

Fille d’agriculteurs aisés, Valérie Lemercier grandit à Gonzeville, en Seine-Maritime, au milieu de trois soeurs. Enfant timide et sauvage, elle se fait remarquer en faisant le clown, à l’école et à la maison. Ses talents d’observatrice et d’imitatrice la menant naturellement vers la comédie, elle intègre le Conservatoire de Rouen puis monte à Paris à 18 ans, où elle multiplie les petits boulots tout en prenant des cours de théâtre. Jean-Michel Ribes lui donne sa chance en 1988 en lui offrant le rôle de Lady Palace, gardienne du bon goût dans la série à succès Palace. Lemercier accède ainsi à la notoriété en composant un personnage de bourgeoise coincée, décliné dans des pubs (le fameux « C’est moi qui l’ai fait ! ») mais aussi au cinéma, de Milou en mai de Louis Malle (sa première apparition à l’écran, en 1990) à L’Operation Corned-beef. De ce point de vue, Les Visiteurs de Jean-Marie Poiré constitue un aboutissement. Elle décroche un César du Meilleur second rôle féminin pour sa double prestation (en Dame Frénégonde et en Béatrice de Montmirail), mais ne participe pas à la suite de cette comédie au succès triomphal. L’actrice, qui dévoile l’étendue de son répertoire dans des one-woman-show caustiques, salués par trois Molières, se fait alors plus rare au cinéma et s’éloigne quelque peu du rôle-type qui l’a fait connaître. On la retrouve ainsi en névrosée dans Casque bleu et en amoureuse pudique dans Vendredi soir, un rôle à contre-emploi imaginé par Claire Denis (2002).

SYLVAIN MARCEL

Homme de théâtre, comédien et improvisateur, il a été préposé aux bénéficiaires des soins de santé (aide-soignant) dans un hôpital de Montréal pendant une dizaine d’années avant de devenir acteur. Il poursuivait en même temps une carrière artistique. Sa carrière a pris son envol lorsqu’il a accepté le rôle humoristique d’un pharmacien dans une série de publicités télévisées pour le compte de Familiprix produite par l’agence Alfred. Chaque publicité se termine par la même exclamation de satisfaction : « Ah! Ha! » Cette série a suffisamment marqué l’imagination populaire pour être réutilisée dans différentes situations de la vie courante. Sylvain Marcel a annoncé que l’année 2006 est la dernière année où on retrouvera son personnage de pharmacien dans les publicités Familiprix, cette dernière souhaitant passer à un autre concept2. En 2021, le grand public le découvre dans le vrai/faux biopic sur Céline Dion, le film Aline de Valérie Lemercier dans lequel il incarne le producteur de musique Guy-Claude (inspiré par René Angélil).

OPERATION PORTUGAL – Jeudi 05 Août, Vendredi 06 Août et Dimanche 08 Août à 21H00

OPERATION PORTUGAL (Petite)

1h30min / Comédie
De Frank Cimière
Avec D’Jal, Sarah Perles, Pierre Azéma

Hakim, 35 ans, sympathique flic de quartier d’origine marocaine, doit infiltrer la communauté portugaise pour les besoins d’une enquête. Mais peut-on devenir Portugais en trois jours ? Surtout quand on sait qu’en intervention Hakim est une catastrophe ambulante. Sa maladresse et sa malchance transforment ses nombreuses initiatives en cataclysmes. Le costume est clairement trop grand pour lui ! Rapidement pris au piège entre ses sentiments et sa mission, Hakim, qui vit seul avec sa mère, va découvrir une communauté, mais aussi une famille.

Vidéos

Casting

D’JAL

Aîné d’une fratrie de sept enfants, Djalel Biad, dit D’jal, naît en 1981 dans le Val-de-Marne. À l’adolescence, il se passionne pour le cinéma et la comédie, mais sans songer alors à en faire un métier. Il enchaîne les petits boulots et travaille dans un centre d’aide aux myopathes, où il utilise son humour pour égayer le quotidien des patients. Le décès de l’un d’entre eux, avec lequel il s’était lié d’amitié, lui ouvre les yeux et le pousse à tenter sa chance dans le monde du cinéma. Il écrit et réalise un court-métrage et s’essaie aussi à l’écriture de sketches, qu’il joue lors de scènes ouvertes. Il rencontre Jamel Debbouze et intègre le Jamel Comedy Club. L’émission le propulse et lui permet de participer au Marrakech du rire, où il impose le personnage du « Portugais » qui le fait connaître auprès du grand public.

SARAH PERLES

Elle est née en France d’une mère marocaine et d’un père portugais. Entre 5 et 11 ans, elle vit à Agadir, au Maroc. Après son baccalauréat, elle commence des études supérieures à la faculté de médecine de Paris. Mais elle change de projet, abandonne la médecine et s’inscrit aux Cours Florent. Après plusieurs années en France, elle gagne l’Angleterre. À Londres, elle joue dans des spots publicitaires et quelques courts métrages puis dans Never let go, de Howard J Ford, sorti en 2015. Puis elle participe aux tournages de plusieurs longs métrages, dans des rôles principaux, notamment BurnOut de Nour-Eddine Lakhmari et Sofia de Meryem Benm’Barek.

KAAMELOTT PREMIER VOLET – Jeudi 12 Août, Vendredi 13 Août, Samedi 14 Août et Dimanche 15 Août à 21H00

KAAMELOTT – PREMIER VOLET (Petite)

2h00min / Comédie
De Alexandre Astier
Avec Alexandre Astier, Lionnel Astier, Alain Chabat

Le tyrannique Lancelot-du-Lac et ses mercenaires saxons font régner la terreur sur le royaume de Logres. Les Dieux, insultés par cette cruelle dictature, provoquent le retour d’Arthur Pendragon et l’avènement de la résistance. Arthur parviendra-t-il à fédérer les clans rebelles, renverser son rival, reprendre Kaamelott et restaurer la paix sur l’île de Bretagne ?

Vidéos

Casting

ALEXANDRE ASTIER

La passion première d’Alexandre Astier n’est pas la comédie mais la musique.Très jeune, il entre au Conservatoire avant de poursuivre ses études à l’American School of Modern Music à Paris. En parallèle, il suit ses premiers cours de théâtre et se met peu à peu à l’écriture. Très vite, il monte deux pièces écrites par ses soins : en 1997, Poule Fiction, et en 2000, L’étrange assistant du Docteur Lannion. C’est grâce à sa prestation sur scène à Lyon dans Le jour du froment qu’il se fait remarquer par les professionnels. Il se distingue notamment dans la pièce de Jacques Chambon, Nous crions grâce. Après avoir composé des musiques pour des courts-métrages tels que Soyons sport et Un soupçon fondé sur quelque chose de gras, il se lance dans la réalisation de son propre court, Dies iræ, qui remporte le Prix du public 2003 du Festival Off-Courts. Celui-ci donnera naissance à la série Kaamelott qui l’a fait connaître auprès du grand public. Il est à la fois réalisateur, scénariste et acteur de cette fiction qui met en scène la légende des chevaliers de la Table Ronde.

ALAIN CHABAT

Après une scolarité difficile, Alain Chabat, membre du collectif des Nuls, connaît la consécration en 1994 avec La Cité de la peur. Il poursuit dès lors une carrière en solo. Il incarne un mari macho et infidèle dans le Gazon maudit de Josiane Balasko (1994) avant de réaliser son premier long métrage en 1996, Didier, où il se met en scène dans le rôle d’un… labrador ! Auréolé du César de la Meilleure première œuvre, Alain Chabat crée sa société de production, Chez Wam, et revient ensuite devant la caméra, s’illustrant dans le film policier Le Cousin (1997) et la comédie dramatique Le Goût des autres (2000). Il s’essaie même à l’animation en doublant l’ogre vert dans la triomphale saga des Shrek. En 2002, Alain Chabat signe le scénario et la mise en scène d’Astérix et Obélix : mission Cléopâtre. Plus de 14 millions d’entrées font du film l’un des plus gros succès du box-office français. La côte de sympathie de Chabat est énorme : il est sollicité par les Robins des Bois pour mettre en scène la comédie préhistorique RRRrrrr !!! (2004), joue aux côtés de Gad Elmaleh (Chouchou, 2003) et d’Yvan Attal (Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants, 2004), ou se retrouve devant la caméra du « Robin » Maurice Barthélémy, qui lui offre en 2005 le rôle doux-amer et plein d’émotion de son Papa. La même année, il incarne avec brio le supérieur macho et obsédé de Gael Garcia Bernal dans La Science des rêves du frenchy Michel Gondry.

FAST AND FURIOUS 9 – Jeudi 19 Août, Vendredi 20 Août et Dimanche 22 Août à 21H00

FAST AND FURIOUS 9 (Petite)

2h23min / Action
De Justin Lin
Avec Vin Diesel, Michelle Rodriguez, Jordana Brewster

Si Dom Toretto mène une vie tranquille, loin du bitume, auprès de Letty et de leur fils, le petit Brian, ils savent bien tous les deux que derrière les horizons les plus radieux se cachent toujours les dangers les plus sournois. Cette fois, pour sauver ceux à qui il tient le plus, Dom va devoir affronter les démons de son passé. Son équipe se rassemble pour démanteler un complot à échelle mondiale mené par le tueur le plus implacable qu’ils aient jamais affronté, aussi redoutable avec une arme que derrière un volant : Un homme qui n’est autre que le frère désavoué de Dom, Jakob.

Vidéos

Casting

VIN DIESEL

Elevé par une mère astrologue et un père adoptif professeur et directeur de théâtre, Vin Diesel monte sur les planches dès l’âge de sept ans dans le quartier new-yorkais de Greenwich Village. Tout en continuant le théâtre, avec la troupe de son père puis à Broadway, il étudie l’anglais et l’écriture artistique à l’Université de Hunter. Doté d’un physique impressionnant, il devient parallèlement videur dans certains établissements huppés de New York. En 1994, Vin Diesel se tourne résolument vers le cinéma en écrivant, produisant, réalisant et interprétant son court métrage Multi-Facial. Après un premier long remarqué, Strays, présenté au Festival de Sundance en 1997, il est contacté par Steven Spielberg pour le rôle d’Adrian Caparzo dans Il faut sauver le soldat Ryan (1998). Sa carrière lancée, il prête sa voix rauque au Géant de fer (1999) dans le dessin animé éponyme de Brad Bird, puis s’illustre dans le drame indépendant Les Initiés, primé à Deauville en 2000, et le film de science-fiction Pitch Black (id.). Là, il incarne l’anti-héros nyctalope Richard Riddick, un rôle qu’il reprendra trois ans plus tard pour les besoins des Chroniques de Riddick. En 2001, il connaît un véritable triomphe avec le vrombissant Fast & furious, qui remporte 144 millions de dollars aux Etats-Unis pour un budget cinq fois moindre. Une réussite qui lui vaut l’entrée dans le club des acteurs au cachet s’élevant à plus de 10 millions de dollars par film, et le développement de nombreux projets sur son seul nom.

MICHELLE RODRIGUEZ

Michelle Rodriguez partage son enfance entre les Etats-Unis, la République Dominicaine et Puerto Rico, dont elle est originaire. Son conte de fées commence lorsqu’elle se présente au casting de Girlfight (2000), un film sur l’univers de la boxe féminine. Son attitude rebelle et désintéressée la distingue et elle est choisie parmi 350 candidates. Le film voyage dans de nombreux festivals et remporte le Grand Prix au Festival de Deauville. Ce rôle donne le ton du reste de sa carrière : l’actrice s’illustre dans des rôles physiques et n’aura de cesse d’incarner des dures à cuire tentant de faire leur place dans un monde d’hommes. Elle se fait connaître mondialement en conduisant des bolides à quatre reprises dans la saga Fast & Furious, initiée par Rob Cohen en 2001. Son personnage, Letty, est la compagne de Dom, alias Vin Diesel.

MYSTERE A SAINT-TROPEZ – Jeudi 26 Août et Dimanche 29 Août à 21H00

MYSTERE A SAINT-TROPEZ (Petite)

1h30min / Comédie
De Nicolas Benamou
Avec Christian Clavier, Benoît Poelvoorde, Thierry Lhermitte

Août 1970, en pleine période yéyé. Comme chaque année, le milliardaire Claude Tranchant et sa femme Eliane ont invité le gratin du show-business dans leur somptueuse villa tropézienne. Rien ne semble pouvoir gâcher les festivités, si ce n’est l’inquiétant sabotage de la décapotable du couple. Persuadé d’être victime d’une tentative de meurtre, Tranchant fait appel à son ami Chirac pour bénéficier des services du meilleur flic de Paris. Mais au coeur de l’été, seul le commissaire Boulin, à quelques semaines de la retraite, est disponible. Aussi arrogant qu’incompétent, c’est avec des méthodes toutes personnelles que le policier va se lancer sur les traces du trouble-fête.

Vidéos

Casting

CHRISTIAN CLAVIER

Frère du réalisateur Stéphane Clavier, Christian Clavier étudie au lycée Pasteur de Neuilly en compagnie de Michel Blanc, Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte. Il passe brillamment son baccalauréat et poursuit des études de sciences politiques pendant deux ans. En compagnie de ses amis de lycée, il monte la troupe du Splendid également composée de Josiane Balasko et Marie-Anne Chazel, qui sera sa femme à la ville. Christian Clavier devient ainsi auteur, metteur en scène et interprète de Je vais craquer, Ma tête est malade et, en 1978, Amours, coquillages et crustacés qui sera adapté au cinéma par Patrice Leconte sous le titre Les Bronzés. En 1975, il fait ses débuts au cinéma en compagnie de Michel Blanc dans Que la fête commence de Bertrand Tavernier, puis dans F. comme Fairbanks de Maurice Dugowson. C’est Pierre Lary qui lui propose un premier véritable rôle dans Le Diable dans la boîte (1977) aux côtés de Jean Rochefort et Michael Lonsdale. Après l’aventure des Bronzés et des Bronzés font du ski (1979), il tourne à deux reprises sous la direction de François Leterrier, jouant les « bobos » parisiens dans les comédies à succès Je vais craquer (1980) et Les Babas cool (1981). Puis il retrouve le café-théâtre pour la pièce culte Le Père Noël est une ordure, adaptée au cinéma par Jean-Marie Poiré. Le succès ne le quitte plus.

BENOÎT POELVOORDE

C’est durant son année de terminale que Benoît Poelvoorde rencontre Rémy Belvaux et André Bonzel, deux amis avec qui il réalisera un premier court métrage intitulé Pas de C4 pour Daniel Daniel. Mais c’est avec le caustique C’est arrivé près de chez vous et son rôle de Ben le tueur que le comédien se fait connaître du grand public. Suit un passage au théâtre (Modèle déposé) et sur la chaîne Canal Plus, où ses chroniques Les Carnets de Monsieur Manatane remportent un franc succès. Dans un registre plus grand public, Benoît Poelvoorde mène en 1996 Les Randonneurs de Philippe Harel, une réussite au box-office. L’acteur enchaîne les comédies avec une prédisposition pour les rôles de grands cyniques, bêtes et méchants, comme en témoignent ses prestations dans Les Convoyeurs attendent (1998) et Les Portes de la gloire (2001) de Christian Merret-Palmair. En 2001, il retrouve le réalisateur Philippe Harel pour enfourner Le Vélo de Ghislain Lambert, avant de donner la réplique à Gérard Lanvin dans la grosse production Le Boulet (2002). Désormais très populaire, Benoît Poelvoorde reçoit en 2002 le prix Jean Gabin, récompense attribuée chaque année à un espoir du cinéma français. Un espoir concrétisé en 2004 avec le succès Podium, dans lequel, sosie mégalo de Claude François, le comédien démontre l’étendue de son talent comique et dramatique.